FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups bladi.Algéria1962 
bladi.Algéria1962 Forum Index
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 
 RegisterRegister 
 
http://img.xooimage.com/files3/b/d/9/livres-d-or-20-12--155c29.gif

Livre d'Or

 Bienvenue 
 
POEME SUR LA MORT

 
Post new topic   Reply to topic    bladi.Algéria1962 Forum Index -> Art, Histoire et Cultures -> Poésie

mquidech Reply with quote


Offline

Joined: 04 Dec 2012
Posts: 1,196
Localisation: france
Masculin
Point(s): 2,326
Moyenne de points: 1.94

PostPosted: Fri 22 Feb - 11:13 (2013)    Post subject: POEME SUR LA MORT
 
SALAM

poeme sur la mort






√Ē toi qui pr√©tend l'intelligence !
jusqu‚Äô√† quand, √Ē toi qui te fait des illusions!
boiras-tu le p√©ch√© et le bl√Ęme ?
et encha√ģneras-tu les erreurs ?
ne vois-tu pas tes défauts ?
la grisaille de tes cheveux ne t'a-t-elle pas averti ?
alors qu'il n'y a dans son conseil nul doute!
et ton ou√Įe m'a pas fait d√©faut...
la mort ne t'a-t-elle pas appelé ?
ne t'a-t-elle pas fait entendre sa voix ?
ne crains-tu pas qu'il soit trop tard ?
pour pouvoir faire attention à toi ?
combien tu te laisses aller!
tu te vantes de ta belle apparence!
tu plonges dans la futilité!
comme si la mort ne touchait personne!
jusqu'à quand persistera-tu dans ton éloignement ?
A QUAND TON REPENTIR ?
tu as laiss√© ton √Ęme bestiale t'envahir,
et tes défauts se sont entrelacer
lorsque tu irrite ton Seigneur,
tu ne t'angoisses pas pour autant
mais lorsque tu faillis dans tes démarches,
te voila br√Ľl√© par le souci
tu ne prêtes pas attention aux conseils du pieux,
mais plut√īt tu les fuis car ils sont lourds
mais par contre tu te plies à celui qui te trompe,
au menteur et au médisant.
tu te presses pour assouvir tes passions.
tu trompes pour obtenir de l'argent
et tu ne te rappelles de ce qui s'y passe
mais si Allah t'avais assisté,
la vie ici bas ne t'aurait perverti.
et l'écoute des sermons et rappels
aurait dissipé tes soucis et chagrins.
tu pleureras du sang et non des larmes,
ce jour-là, mais aucun groupe
ne te protégera dans les cours du jugement
ni père ni oncle.
c'est comme si je te voyais déjà descendre à mes pieds,
dans ta tombe t'enfonçant,
et ta famille te cédant
à un endroit plus étroit qu'un trou d'aiguille.
c'est là que ton corps sera étalé!
pour que les vers puissent le dévorer
jusqu'à ce que les os craquent
et ainsi deviennent poussière.
puis après cela, est inévitable,
le compte rendu des actes,
ainsi que le passage sur le long pont,
suspendu au-dessus d'un feu,
combien de guides s'y sont égarés!(sur ce pont)
combien de puissants s'y sont fait humiliés!
combien de savants y ont glissé!
quel dur jour!
empresse-toi donc, √Ē tromp√©!
vers celui par qui l'amer devient doux.
car ta vie est bient√īt arriv√© √† terme
et tu n'as toujours pas laiss√© le bl√Ęmable!
ne te fie jamais au temps!
même s'il t'est doux et favorable
sinon tu seras jeté dans la tombe comme celui qui s'est fait avoir
avec des serpents crachant de leur venin.
ralenti ton ascension!!!
car la mort est aux aguets
elle passera par ta clavicule
et ne l√Ęchera pas prise
ne prend pas de haut les gens!
lorsque tu baignes dans l'aisance
retiens ta langue face aux impolitesses!
heureux soit celui qui aura retenu sa langue!
et soulage la peine de celui qui se confie à toi
ne le repousse pas et ne dément pas ses propos
et perfectionne les actes négligés
heureux soit celui qui les aura perfectionner!
habille celui qui na pas de vêtements!
selon tes capacités
ne t'attriste pas de la pauvreté!
ne sois pas avide des biens d'ici-bas!
sois hostile envers le caractère malsain!
et habitue tes mains à dépenser
n'écoute pas celui qui te critique! (pour ta générosité)
ne les ferme surtout pas! (tes mains)
donne √† ton √Ęme le bien comme provisions!
et abandonne ce qui te nuit!
que ton navire soit solide!
prend peur du déchainement de la mer!
voila ce que j'avais à te recommander mon avis!
j'ai levé la voix pour te conseiller!
heureux soit celui qui prend ces recommandations!!
_________________
_________________
mquidech boulahmoum mayorkod maydjih ennoum.
prie avant qu'on ne prie sur toi.


Back to top
MSN

Publicité






PostPosted: Fri 22 Feb - 11:13 (2013)    Post subject: Publicité
 
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top

sérine21 Reply with quote


Offline

Joined: 14 Mar 2009
Posts: 14,947
Localisation: ALGERIE
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 42,263
Moyenne de points: 2.83

PostPosted: Sat 23 Feb - 19:12 (2013)    Post subject: POEME SUR LA MORT
 
Merci Mquidech pour ce beau poème ! Okay Okay Okay
_________________


Back to top
Skype

epervier Reply with quote


Offline

Joined: 24 Jan 2010
Posts: 69
Localisation: Québec
Masculin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 220
Moyenne de points: 3.19

PostPosted: Sun 11 Aug - 13:17 (2013)    Post subject: POEME SUR LA MORT
 
Grande réflexion à travers ces mots...

amitiés kébécoises,

André, épervier
_________________
Douce plume, guide ma main
dans tes folles aventures...

http://epervier67.vefblog.net

http://epervier50.forumactif.com


Back to top
Visit poster’s website MSN

loundja291 Reply with quote


Offline

Joined: 12 Apr 2009
Posts: 1,875
Localisation: ALGERIE
F√©minin Verseau (20jan-19fev) Áčó Chien
Point(s): 2,030
Moyenne de points: 1.08

PostPosted: Mon 24 Feb - 22:25 (2014)    Post subject: POEME SUR LA MORT
 
- La grandeur d'√Ęme-

La grandeur d'√Ęme est dans la g√©n√©rosit√©;
la noblesse de l'√Ęme est dans la modestie;
donc, de tout être humain, qui n'a point l'un et l'autre
la disparition vaut mieux que l'existence....

√Ē toi qui vit dans le bien-√™tre et l'abondance,
ne te laisse donc point séduire par ce monde!
La possibilité d'être éternellement
devient inconcevable √† l'√©tape o√Ļ tu es.
Toi qui te trouve dans l'extrême pauvreté
et dans le désarroi, patience! L'existence
faite de quelques jours comptés, aura sa fin.
C'est le même soleil -source éclairant le monde
aujourd'hui, que celui qui jadis resplendit
sur les lieux du repos des peuples légendaires.
Et ne vois-tu donc pas que la terre d'Egypte
nous rend toujours joyeux, et cependant recouvre
les corps des Pharaons et de leurs légions?
Tous les biens d'ici-bas n'ont pas telle valeur
qu'ils nous dirigent vers l'envie, √ī mon cher fr√®re!
L'envieux ne durera n'ont plus que l'envié.
Ne détruis donc pas ta valeur par des pêchés et des hochets,
si tu as solide croyance en la journée du Jugement,
quand tu élèveras tes mains vers le Seigneur
clément et miséricordieux, Celui qui pardonne et qui aime,
Lui qui est adoré de la terre aux Pléiades
par litanie, prière et prosternation.
 






_________________
Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent !!


Back to top

loundja291 Reply with quote


Offline

Joined: 12 Apr 2009
Posts: 1,875
Localisation: ALGERIE
F√©minin Verseau (20jan-19fev) Áčó Chien
Point(s): 2,030
Moyenne de points: 1.08

PostPosted: Mon 24 Feb - 23:01 (2014)    Post subject: POEME SUR LA MORT
 
  1. Vieillir en beauté

    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son coeur.
    Sans remords, sans regret, sans regarder l'heure.
    Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur,
    Car, √† chaque √Ęge, se rattache un bonheur....


    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps;
    Le garder sain en dedans, beau en dehors;
    Ne jamais abdiquer devant un effort;
    L'√Ęge n'a rien √† voir avec la mort.

    Vieillir en beauté, c'est donner un coup de pouce
    à ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
    Qui ne croient plus que la vie peut être douce et...
    qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.

    Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement;
    Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan;
    Être fier d'avoir les cheveux blancs,
    Car, pour être heureux, on a encore le temps.

    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour;
    Savoir donner sans rien attendre en retour;
    Car, o√Ļ que l'on soit, √† l'aube du jour,
    Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.

    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir;
    Être content de soi en se couchant le soir;
    Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
    Se dire qu'au fond, ce n'est qu'un au revoir.















  1. LES MAINS D'UNE GRAND-M√ąRE ...

    Une grand-mère, ayant plus de 90 ans, était assise, l'air affaiblie sur le banc du patio. Elle ne bougeait pas, seulement assise, la tête vers le bas, fixant ses mains.

    Quand je me suis assise auprès d'elle,... elle ne bougea pas, aucune réaction ! Je ne voulais pas la déranger, mais après un long moment de silence, je me suis informée si elle était correcte.

    Elle leva la tête et me sourit.

    ¬ę Oui je suis correcte, merci de t'en informer ¬Ľ dit-elle de sa voix forte et claire.

    ¬ę Je ne voulais pas vous d√©ranger, madame, mais vous √©tiez assise l√†, fixant vos mains et je voulais savoir si tout √©tait correct pour vous ¬Ľ lui ai-je dit.

    ¬ę A-tu d√©j√† regard√© tes mains? ¬Ľ me dit-elle. ¬ę Je veux dire vraiment regard√© tes mains? ¬Ľ

    Alors j'ai ouvert lentement mes mains et les ai fixées, les ai retournées, m'en suis frotté les paumes.

    ¬ę Non, je pense que je n'ai jamais vraiment regard√© mes mains ¬Ľ lui dis-je et je me demandais ce qu'elle voulait dire.

    La vieille dame me sourit et me raconta cette histoire :

    ¬ę Arr√™te-toi et r√©fl√©chis un peu au sujet des mains que tu as, comment elles t'ont si bien servi depuis ta naissance. ¬Ľ

    "Mes mains, ridées, desséchées et affaiblies ont été les outils que j'ai toujours utilisés pour étreindre la vie.
    Elles m'ont permis de m'agripper et d'éviter de tomber quand je trottinais lorsque j'étais enfant.
    Elles ont porté la nourriture à ma bouche et m'ont permis de m'habiller.
    Lorsque j'étais enfant, ma mère m'a montré à les joindre pour prier.
    Elles ont attaché mes souliers et mes bottes.
    Elles ont touché mon mari et essuyé mes larmes quand il est parti à la guerre.
    Elles ont été sales, coupées, rugueuses et enflées.
    Décorées avec ma bague de mariage, elles ont montré au monde que j'aimais quelqu'un d'unique et spécial.
    Elles ont été maladroites quand j'ai tenté de tenir mon premier enfant.
    Elles ont écrit les lettres à mon époux, et ont tremblé quand je l'ai enterré.
    Elles ont tenu mes enfants, ensuite mes petits-enfants, consolé les voisins et tremblaient de rage quand je ne comprenais pas.
    Elles ont couvert ma figure, peigné mes cheveux et lavé mon corps.
    Elles ont été collantes et humides, sèches et rugueuses.
    Aujourd'hui, comme rien ne marche vraiment plus comme avant pour moi, ces mains continuent de me soutenir et je les joins encore pour prier.
    Ces mains portent la marque de ce que j'ai fait et des accidents de ma vie.
    Mais le plus important est que ce seront ces même mains que Dieu attrapera pour m'amener avec lui dans son Paradis.
    Avec elles, Il m'élèvera à ses cotés. Et là, je pourrai les utiliser pour toucher Sa face sacrée."

    Pensive, je regardais ses mains et les miennes.
    Je ne les verrai jamais plus du m√™me Ňďil.

    Plus tard, Dieu tendit ses mains et attira la vieille dame à lui.

    Quand je me blesse les mains, quand elles sont sensibles, ou quand je caresse le visage d'enfants , je pense à cette dame. Je sais qu'elle a été soutenue par les mains de Dieu. Et je veux, moi aussi, un jour, toucher la face de Dieu et sentir Ses mains sur mon visage.









[*]






_________________
Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent !!


Back to top

CHAHID Reply with quote


Offline

Joined: 16 Mar 2009
Posts: 6,600
Point(s): 12,072
Moyenne de points: 1.83

PostPosted: Tue 25 Feb - 08:16 (2014)    Post subject: POEME SUR LA MORT
 
Merci Loudja !

Je n'ai jamais regardé suffisamment mes mains ! Tu m'apprends par ce texte à leur rendre hommage à les embrasser et à les respecter !
_________________
ŔÜō≠ŔÜ ŔāŔąŔÖ ōßōĻō≤ŔÜōß ōßŔĄŔĄŔá ō®ōßŔĄōßō≥ŔĄōßŔÖ ŔĀōßōįōß ōßō®ō™ōļŔäŔÜōß ōßŔĄōĻō≤ō© ō®ōļŔäōĪŔá ōßōįŔĄŔÜōß ōßŔĄŔĄŔá


Back to top

sérine21 Reply with quote


Offline

Joined: 14 Mar 2009
Posts: 14,947
Localisation: ALGERIE
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 42,263
Moyenne de points: 2.83

PostPosted: Tue 25 Feb - 13:33 (2014)    Post subject: POEME SUR LA MORT
 
Je n'en dirai pas plus : merci Loundja chérie !
_________________


Back to top
Skype
Post new topic   Reply to topic    bladi.Algéria1962 Forum Index -> Art, Histoire et Cultures -> Poésie
Page 1 of 1

Choose Display Order
Display posts from previous:   
User Permissions

 
Jump to:  

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Skin Created by: Sigma12
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group