FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups bladi.Algéria1962 
bladi.Algéria1962 Forum Index
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 
 RegisterRegister 
 
http://img.xooimage.com/files3/b/d/9/livres-d-or-20-12--155c29.gif

Livre d'Or

 Bienvenue 
 
Une vieille chanson !

 
Post new topic   Reply to topic    bladi.Algéria1962 Forum Index -> Le coin des débats -> notre quotidien/notre humeur

CHAHID Reply with quote


Offline

Joined: 16 Mar 2009
Posts: 6,600
Point(s): 12,072
Moyenne de points: 1.83

PostPosted: Thu 20 Nov - 21:17 (2014)    Post subject: Une vieille chanson !
 


ActualitĂ©s : Devant l’incapacitĂ© des pouvoirs publics Ă  rĂ©guler le marchĂ©
Des marchés dédiés à la pomme de terre


A dĂ©faut de pouvoir rĂ©guler le marchĂ©, les pouvoirs publics entreprennent d’installer des points de vente de la pomme de terre dĂ©stockĂ©e, pour parer Ă  la spĂ©culation qui a fait envoler les prix. 
Mehdi Mehenni - Alger (Le Soir)
Sauf que cette solution de circonstance annoncĂ©e hier, sur les ondes de la Radio nationale par le responsable de la SGP-Proda, ne touche que certains quartiers de la capitale, Ă  savoir SaĂŻd-Hamdine, Sidi Yahia, Belouizdad et 1er-Mai. Comme si la chertĂ© du produit ne concerne que ces quartiers, puisque ce mĂȘme responsable explique que ces «Souk El Fellah» seront Ă©largis vers d’autres agglomĂ©rations s’il y a demande des consommateurs. 
Le produit rare sera cĂ©dĂ© dans des sacs conditionnĂ©s de deux et quatre kilogrammes au prix de 55 DA/kg. Mais, il se trouve que cette dĂ©marche intervient quelque peu en retard. Dans le sens oĂč les spĂ©culateurs ont dĂ©jĂ  fait leur beurre en taxant le consommateur Ă  raison de 90 DA le kilogramme pendant plus d’un mois. 
Des experts qui sont intervenus ce dimanche Ă  l’occasion d’une rencontre-dĂ©bat autour de l’organisation du Salon international de l’agriculture avaient, d’ailleurs, Ă©voquĂ© l’anomalie : «Les propriĂ©taires des chambres froides ont profitĂ© de la dĂ©rĂ©gulation qu'il y a eue pour faire augmenter les prix. Le dĂ©stockage n'a pas Ă©tĂ© fait dans les temps, d'oĂč la pĂ©nurie et la chertĂ© du produit». 
Une situation qu’ils ont mis sur le compte du dĂ©rĂšglement du circuit de commercialisation et la dĂ©sorganisation au niveau des marchĂ©s de gros. 
Le Dr Amine Bensemmane, organisateur de l’évĂšnement, avait alors soulignĂ© un manque de suivi imputĂ© aux autoritĂ©s compĂ©tentes. Un manque de suivi qui reste justement injustifiĂ©, puisque la SGP-Proda est chargĂ©e d’assurer le pilotage du systĂšme de rĂ©gulation du marchĂ© par rapport Ă  certains produits agricoles depuis 2008, Ă  travers le dispositif «Syrpalac». 
Sur le site du ministĂšre de l’Agriculture et dans un communiquĂ© datant de 2008, soit au lendemain du lancement de l’opĂ©ration, on peut lire : «La politique de renouveau de l’économie agricole exprimĂ©e Ă  travers les diffĂ©rents programmes de dĂ©veloppement et d’intensification des productions agricoles ainsi que les dispositifs d’encadrement mis en place procĂšde d’une dĂ©marche et d’un objectif de sĂ©curitĂ© alimentaire. Dans ce contexte, la mise en place d’un SystĂšme de rĂ©gulation des produits agricoles de large consommation ‘‘Syrpalac’’ prend toute sa signification et s’insĂšre de façon harmonieuse et cohĂ©rente dans cette politique de renouveau de l’économie agricole.» 
Un systĂšme dont les objectifs, lit-on encore, se rĂ©sument dans : «La prĂ©servation des revenus des agriculteurs et une relative stabilitĂ© des prix Ă  la consommation.» Six ans aprĂšs le lancement de ce dispositif censĂ© rĂ©guler le marchĂ© par rapport Ă  certains produits agricoles, dont la pomme de terre, la SGP-Proda propose des points de vente au niveau de quatre quartiers de l’AlgĂ©rois, pour lutter contre le prix de la pomme de terre cĂ©dĂ©e Ă  90 DA/kg. 
Aussi, faut-il rappeler qu’en 2007, et lorsque l’AlgĂ©rie Ă©tait confrontĂ©e au mĂȘme problĂšme, le ministre du Commerce avait initiĂ© un Office national interprofessionnel des lĂ©gumes et des fruits (Onilef). Aujourd’hui, il est Ă  se demander quel rĂŽle joue rĂ©ellement cet Office qui regroupe tous les acteurs de la filiĂšre, Ă  savoir du producteur au transformateur, puisque en 2014, le secteur se retrouve Ă  la case de dĂ©part ? Peut-ĂȘtre mĂȘme Ă  reculer, Ă©tant donnĂ© qu’on rĂ©instaure des points de vente «conjoncturels», gĂ©rĂ©s par l’Etat, comme du temps des «Souk-El-Fellah». Comme quoi, les cas dĂ©sespĂ©rĂ©s exigent des remĂšdes dĂ©sespĂ©rĂ©s. 
M. M.

 


Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/11/18/article.php?sid=171114&am


_________________
Ù†Ű­Ù† قوم ۧŰčŰČÙ†Ű§ Ű§Ù„Ù„Ù‡ ŰšŰ§Ù„Ű§ŰłÙ„Ű§Ù… ÙŰ§Ű°Ű§ ۧۚŰȘŰșÙŠÙ†Ű§ Ű§Ù„ŰčŰČŰ© ŰšŰșÙŠŰ±Ù‡ Ű§Ű°Ù„Ù†Ű§ Ű§Ù„Ù„Ù‡


Back to top

Publicité






PostPosted: Thu 20 Nov - 21:17 (2014)    Post subject: Publicité
 
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Post new topic   Reply to topic    bladi.Algéria1962 Forum Index -> Le coin des débats -> notre quotidien/notre humeur
Page 1 of 1

Choose Display Order
Display posts from previous:   
User Permissions

 
Jump to:  

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Skin Created by: Sigma12
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group