FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups bladi.Algéria1962 
bladi.Algéria1962 Forum Index
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 
 RegisterRegister 
 
http://img.xooimage.com/files3/b/d/9/livres-d-or-20-12--155c29.gif

Livre d'Or

 Bienvenue 
 
lettre au peuple algérien

 
Post new topic   Reply to topic    bladi.Algéria1962 Forum Index -> Brèves du Monde -> bladi.Algéria1962

B.KHELFAOUI Reply with quote


Offline

Joined: 15 Oct 2009
Posts: 363
Localisation: SAIDA
Masculin
Point(s): 1,997
Moyenne de points: 5.50

PostPosted: Thu 21 Mar - 12:37 (2019)    Post subject: lettre au peuple algérien
 
Lettre de remerciements et de gratitude adressée A Sa Majesté le Roi « Peuple Algérien », Serviteur Saint et Souverain de la terre des Chouhadas, que Dieu le préserve et le guide vers le triomphe et la consécration de sa deuxième république.
Par, Dr. KHELFAOUI Benaoumeur*
Cher altesse,
C’est plus un témoignage de satisfaction, d’un citoyen ayant sans cesse nourri « la faiblesse » de croire inébranlablement à l’équité, l’impartialité, la justesse, le courage, l’héroïsme et l’objectivité dans la revendication des droits notamment ceux pour lesquels nos millions de chouhadas se sont sacrifiés sur l’autel de la justice et la démocratie, qu’un simple message de reconnaissance, caractérisant cette lettre par le biais de laquelle j’ai l’insigne honneur d’exprimer à Votre Majesté mes vifs remerciements, ma profonde estime et mon immense gratitude pour avoir ingénieusement pu redorer mon blason de citoyen algérien, qui s’évertuait à élever sa voix sur tous les toits pour retrouver sa voie…Je salue, par ailleurs, la nouveauté, toute première dans l’histoire contemporaine, dans la manifestation voire la révolution pacifique par le biais de laquelle vous avez majestueusement bouleversé entre autres le nouvel ordre mondial, basé sur les faux printemps arabes…
En premier lieu, il est de mon devoir de vous témoigner que je demeure, notamment après le premier vendredi sacré – à plus d’un titre ! –, doublement convaincu par cette fierté et assurance constituées par mon appartenance à ce pays des martyrs, dont vous êtes le digne, exemplaire et légitime héritier, connu pour ses traditions ancestrales et ses valeurs humaines et morales glorieuses, son inlassable, soucieuse et continuelle démarche qu’il n’a cessé d’entreprendre au fil des siècles dans le but d’améliorer les conditions de sa vie notamment la soif de liberté et la justice sociale tout en ajournant durant deux décennies – fort de sa précieuse patience mais refusant d’être gibier de potence – d’éventuels et inutiles conflits individuels pour faire régner la sérénité et la stabilité au sein de la société, principalement lorsqu’il s’agit de la sécurité des personnes et des biens.
En effet, après avoir été, à tort, notamment avant le 11 septembre 2001, indexés de terroriste à telle enseigne que le commun des Cheayeb lekhdim rasait les murs, tel un pestiféré, quand il voyageait à l’étranger… ! 
Et après avoir été presque la risée du monde sur les plateaux de télévision tant arabes qu’occidentales – fauteuil roulant et apprenti-sorciers de l’antichambre obligent ! – … ! 
Et alors qu’on avait presque signé un certificat constatant mon décès par des médecins légistes tellement affairés par des statistiques statiques bernant – à tort ou à raison – des pouvoirs claniques qu’ils oublièrent de prendre mon pouls énergique…
Me voilà propulsé sur le devant de la scène ! Tous les pays, soifs de liberté de démocratie et de justice, métamorphosés en wagons, me scrutant en locomotive salvatrice, commencent à miser avec tous les crédits de leurs espoirs sur la gare promise tant désirée pour valider leurs avoirs ! 
Cher altesse,
Permettez-moi, par votre bienveillance caractérisée par votre disponibilité « vendredienne » à œuvrer inlassablement pour l’avènement de la deuxième république, de vous confier mes préoccupations et soucis qui se résument dans cette question qui me taraude, moi le fervent croyant en vos capacités régénératrices : 
Quelles seraient les conséquences espérées qu’engendreraient cette noble et historique marche du siècle tant au sujet de cette mission et rôle que chaque citoyen est dans l’obligation de promouvoir quant à l’image de marque de l’état de droit dans Algérie de la deuxième république qu’au sujet de l’évolution de l’actualité nationale et internationale.
Mon devoir est de vous rapporter mes préoccupations avec toute la sincérité exigée d’un citoyen conscient de la fierté et l’assurance de son appartenance au pays de LARBI BENMHIDI, je ne veux pas être « complice » directe ou indirecte d’incommunicabilité tant il est – on ne peut plus clair – actuellement demandé à chaque citoyen de s’impliquer avec toutes ses capacités dans l’effort général vendredien ! (Ne dit-on pas que l’apocalypse sera un jour de vendredi !? Est-ce l’apocalypse d’un système qui n’a que trop duré !?) Je n’avais, dans une autre vie !, même pas à me préoccuper, voire à frapper à toutes les portes au sujet du recouvrement total des droits, car je nourrissais la faiblesse de croire, naïvement mais sincèrement, qu’une telle mission aurait du être assurée équitablement par les trois pouvoirs « législatif, judiciaire et exécutif ». Loin s’en faut ! Ma conscience en serait hantée par le spectre de l’engagement non honoré – vis-à-vis de votre Majesté –, si ces préoccupations ne vous étaient pas rapportées sous forme de feuille de route à enrichir et actualiser.
Nul ne peut oublier – entre autres – à titre illustratif:
 Le sort tragique du journaliste et cyberactiviste Mohamed Tamalt 
 Le parcours du combattant de Benyoucef Mellouk
 Les révélations du Général Benhadid et les suites qui lui furent réservées
 Les affaires Khalifa Baba et les 4000 voleurs, Drabki et les 3000 milliards, le feuilleton Sonatrach, Chakib and Co et son essai d’anoblissement par les zaouïas au grand dam du peuple spolié, les révélations et décisions de l’ex ministre de la justice Mohamed Charfi, l’autoroute est-ouest, ect… 
 Les révélations d’un ministre du commerce en exercice, feu Bakhti Belaib Allah Yarhmah, les déclarations de l’ex premier ministre Tebboune devant l’APN au sujet des 7000 Milliards dissouts au ministère de l’industrie sous Bouchouareb
 Les jeux de marionnettes qui s’amusent à faire et défaire les pseudo-partenaires politiques, économiques et sociales ainsi que les soi-disant organisations de la société civile
 Les urnes qui se sont métamorphosées en praticiennes du plus vieux métier au monde en enfantant des illégitimes
 (…)
Cher altesse,
Vous avez dit haut et fort vos mots pour nous guérir des maux !
Quelle démarche après ces marches ? 
Pour commencer la rupture, comment c’est la posture ? 
Il ne peut vous échapper que le changement prôné doit concerner le déboulonnage d’un système rouillé dont les filetages de ses écrous nécessitent plus d’une huile délogeante ! 
Deux alternatives, à mon humble avis, s’offrent à votre initiative :
La première à envisager, qui tient compte de la constitution actuelle, concerne le fameux article 102 de cette loin fondamentale qui stipule – entre autres - « Art. 102.1 — Lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement. Le Parlement siégeant en chambres réunies déclare l’état d’empêchement du Président de la République, à la majorité des deux tiers (2/3) de ses membres et charge de l’intérim du Chef de l’Etat, pour une période maximale de quarante-cinq (45) jours, le Président du Conseil de la Nation, qui exerce ses prérogatives dans le respect des dispositions de l’article 104 de la Constitution.(…) ».
Avec cette option, le président de la nation se chargera d’organiser des élections présidentielles durant les 45 Jours. Une fois installé, ce président se chargera de la mise en place de la conférence nationale qui sera composée de personnalités politiques et historiques, intellectuels et universitaires, juristes, économistes…et qui aura pour mission de proposer une nouvelle constitution, avec une nouvelle loi électorale et une commission indépendante de surveillance des élections. S’ensuivront des élections locales et législatives et désignation de l’équipe gouvernementale…
La deuxième variante, quant à elle, concernera la nomination d’un haut comité d’état qui se chargera de la même mission citée ci-haut. Avec cette option, le parlement sera dissout avant l’installation de cette présidence collégiale. Des noms intègres et crédibles peuvent être retenus des quarante millions d’algériens, tels que : Dr. Ahmed Taleb Ibrahimi, Ali Yahia Abdenour, Djamila Bouhaired, Zohra Drif, Mustapha Bouchachi, Dr. Fodil Boumala, Dr. Ahmed Benmohamed, Dr. Ahmed Benbitour, Général Benhadid Houcine… 
Parmi les chantiers les plus urgents de l’équipe gouvernementale, qui naitra de ce processus, la justice et l’éducation doivent prendre la part du lion. Avec la séparation réelle et effective des trois pouvoirs (législatif, judiciaire et exécutif), une justice impartiale et équitable insufflera la sérénité, la quiétude et l’espoir tout en libérant les capacités productives et créatrices du citoyen…L’éduction où le simple instituteur – diplôme et formé – percevra un salaire « sontrachien », produira une ressource humaine à même de relever les défis du futur de la nation…L’enseignement supérieur sera ainsi la crème de la crème de la société et devra par voie de conséquences bénéficier des avantages suivant ses productions scientifiques… 
Enfin, c'est à vous, votre Majesté, que je l’exprimerai, cette liesse, de toute la force de ma fierté en tant que citoyen algérien, même si les propositions contenues dans cette lettre de remerciements paraissent élémentaires tant leur valeur morale est incommensurable à mes yeux et devrait l’être par nous toutes et tous. Pour votre honneur, je suis convaincu que vous possédez, tel un Moïse des temps modernes, les connaissances à même de nous frayer un chemin entre les vagues tumultueuses vers la république promise. Et qui donc remercierai-je pour cette traversée de la mer, si ce n'est à vous, le Serviteur Saint et Souverain de la terre des Chouhadas, qui détient désormais le gouvernail magique ?
Je prie Dieu Tout-Puissant de préserver votre Majesté, guider vos pas pour réaliser davantage de progrès pour notre merveilleux pays et de gloire pour nos Chouhadas car c’est Lui l’Audient et celui qui exauce les prières.
« (…) Soyez certains que, quand je vous interdis quelque chose, mon but n'est pas de vous contrarier, mais il est seulement de vous rendre meilleurs, dans la mesure de mes moyens. Et ma réussite ne dépend que du Seigneur. C'est à Lui que je me confie et c'est à Lui que je ferai retour. »1
Je vous prie de bien vouloir croire, mon altesse royale, en l'assurance de mes respectueuses et honorables salutations.
*Maitre de conférences
Université Kasdi Merbah de Ouargla 30000 – Algérie
Notes :
1- Coran, Sourate XI, Verset 88.
_________________
La lumière de l'après-midi éclaire les bambous, les fontaines babillent délicieusement, le soupir des pins murmure dans notre bouilloire. Rêvons de l'éphémère et laissons-nous errer dans la belle folie des choses. Okakura Kakuzo


Back to top

Publicité






PostPosted: Thu 21 Mar - 12:37 (2019)    Post subject: Publicité
 
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Post new topic   Reply to topic    bladi.Algéria1962 Forum Index -> Brèves du Monde -> bladi.Algéria1962
Page 1 of 1

Choose Display Order
Display posts from previous:   
User Permissions

 
Jump to:  

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Skin Created by: Sigma12
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group