FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups bladi.Algéria1962 
bladi.Algéria1962 Forum Index
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 
 RegisterRegister 
 
http://img.xooimage.com/files3/b/d/9/livres-d-or-20-12--155c29.gif

Livre d'Or

 Bienvenue 
 
Poème du jour!
Goto page: <  1, 2, 3104, 105, 106
 
Post new topic   Reply to topic    bladi.Algéria1962 Forum Index -> Art, Histoire et Cultures -> Poésie

CHAHID Reply with quote


Offline

Joined: 16 Mar 2009
Posts: 6,600
Point(s): 12,072
Moyenne de points: 1.83

PostPosted: Thu 5 May - 06:53 (2016)    Post subject: Poème du jour!
 
[/url:21c29c03c6]



 
Joies du soir

 
Le soleil, dans les monts où sa clarté s'étale, 
Ajuste à son arc d'or sa flèche horizontale ; 
Les hauts taillis sont pleins de biches et de faons; 
Là rit dans les rochers, veinés comme des marbres, 
Une chaumière heureuse ; en haut, un bouquet d'arbres; 
Au-dessous, un bouquet d'enfants. 

 
C'est l'instant de songer aux choses redoutables. 
On entend les buveurs danser autour des tables; 
Tandis que, gais, joyeux, heurtant les escabeaux, 
Ils mêlent aux refrains leurs amours peu farouches, 
Les lettres des chansons qui sortent de leurs bouches 
Vont écrire autour d'eux leurs noms sur leurs tombeaux. 

 
Mourir! demandons-nous, à toute heure, en nous-mêmes : 
- Comment passerons-nous le passage suprême? - 
Finir avec grandeur est un illustre effort. 
Le moment est lugubre et l'âme est accablée; 
Quel pas que la sortie! - Oh! l'affreuse vallée 
Que l'embuscade de la mort! 

 
Quel frisson dans les os de l'agonisant blême! 
Autour de lui tout marche et vit, tout rit, tout aime; 
La fleur luit, l'oiseau chante en son palais d'été, 
Tandis que le mourant, en qui décroît la flamme, 
Frémit sous ce grand ciel, précipice de l'âme, 
Abîme effrayant d'ombre et de tranquillité! 

 
Souvent, me rappelant le front étrange et pâle 
De tous ceux que j'ai vus à cette heure fatale, 
Etres qui ne sont plus, frères, amis, parents, 
Aux instants où l'esprit à rêver se hasarde, 
Souvent je me suis dit : Qu'est-ce donc qu'il regarde, 
Cet oeil effaré des mourants? 

 
Que voit-il?... - O terreur! de ténébreuses routes, 
Un chaos composé de spectres et de doutes, 
La terre vision, le ver réalité, 
Un jour oblique et noir qui, troublant l'âme errante, 
Mêle au dernier rayon de la vie expirante 
Ta première lueur, sinistre éternité! 

 
On croit sentir dans l'ombre une horrible piqûre. 
Tout ce qu'on fit s'en va comme une fête obscure. 
Et tout ce qui riait devient peine ou remord. 
Quel moment, même, hélas! pour l'âme la plus haute, 
Quand le vrai tout à coup paraît, quand la vie ôte 
Son masque, et dit : " Je suis la mort! " 

 
Ah! si tu fais trembler même un coeur sans reproche, 
Sépulcre! le méchant avec horreur t'approche. 
Ton seuil profond lui semble une rougeur de feu ; 
Sur ton vide pour lui quand ta pierre se lève, 
Il s'y penche; il y voit, ainsi que dans un rêve, 
La face vague et sombre et l'oeil fixe de Dieu. 
 

_________________
نحن قوم اعزنا الله بالاسلام فاذا ابتغينا العزة بغيره اذلنا الله

Back to top

Publicité






PostPosted: Thu 5 May - 06:53 (2016)    Post subject: Publicité
 
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top

CHAHID Reply with quote


Offline

Joined: 16 Mar 2009
Posts: 6,600
Point(s): 12,072
Moyenne de points: 1.83

PostPosted: Thu 12 May - 08:01 (2016)    Post subject: Poème du jour!
 

 
Je prendrai par la main les deux petits enfants


Je prendrai par la main les deux petits enfants ;  
J'aime les bois où sont les chevreuils et les faons,  
Où les cerfs tachetés suivent les biches blanches  
Et se dressent dans l'ombre effrayés par les branches ;  
Car les fauves sont pleins d'une telle vapeur  
Que le frais tremblement des feuilles leur fait peur.  
Les arbres ont cela de profond qu'ils vous montrent  
Que l'éden seul est vrai, que les coeurs s'y rencontrent,  
Et que, hors les amours et les nids, tout est vain ;  
Théocrite souvent dans le hallier divin  
Crut entendre marcher doucement la ménade.  
C'est là que je ferai ma lente promenade  
Avec les deux marmots. J'entendrai tour à tour  
Ce que Georges conseille à Jeanne, doux amour,  
Et ce que Jeanne enseigne à George. En patriarche  
Que mènent les enfants, je réglerai ma marche  
Sur le temps que prendront leurs jeux et leurs repas,  
Et sur la petitesse aimable de leurs pas.  
Ils cueilleront des fleurs, ils mangeront des mûres.  
Ô vaste apaisement des forêts ! ô murmures !  
Avril vient calmer tout, venant tout embaumer.  
Je n'ai point d'autre affaire ici-bas que d'aimer. 

_________________
نحن قوم اعزنا الله بالاسلام فاذا ابتغينا العزة بغيره اذلنا الله


Back to top

sérine21 Reply with quote


Offline

Joined: 14 Mar 2009
Posts: 14,947
Localisation: ALGERIE
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 42,263
Moyenne de points: 2.83

PostPosted: Sun 15 May - 15:08 (2016)    Post subject: Poème du jour!
 
Je prendrai par la main les deux petits enfants 

_________________


Back to top
Skype
Post new topic   Reply to topic    bladi.Algéria1962 Forum Index -> Art, Histoire et Cultures -> Poésie
Goto page: <  1, 2, 3104, 105, 106
Page 106 of 106

Choose Display Order
Display posts from previous:   
User Permissions

 
Jump to:  

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Skin Created by: Sigma12
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group